LA GROTTE DE SAINT-ELZÉAR
   Accueil      Découverte / Discovery

CLIQUEZ ICI ET RÉSERVEZ MAINTENANT 

Découverte/Discovery

La découverte

Une légende circule dans le pays au sujet de chasseurs qui disparurent au siècle dernier sans laisser de trace et dont les restes seront probablement retrouvés dans un des trous censés exister dans la région.
Il y a aussi ce que l’on appelle le «trou de la Bonne Femme Café», ou le «trou chaud», qui a été connu pour un certain nombre d’années.
Quoi qu’il en soit, la découverte de la grotte principale remonte à décembre 1976. À l’occasion d’une randonnée en raquettes, Hubert Bourdages, Pierre Cayouette et Renaud Lebrun remarquèrent à distance la vapeur d’eau condensée qui s’échappait du trou. Une expédition fut donc organisée pour descendre dans la caverne et l’explorer. C’est à cette occasion que les premiers ossements furent recueillis à la surface du talus. La première expédition organisée en vue de faire l’excavation du talus fut conduite en octobre 1977.
 
 

The discovery

There has been a durable legend dealing with hunters that disappeared whithout leaving any trace and whose remains will probably some day be found in one of the holes reported to exist in the area.

There is also a hole called « le trou de la Bonne Femme Cafe » or « le trou chaud » that has been known for a number of years.

However, the discovery of the cave was made in december 1976 by St-Elzear residents Hubert Bourdages, Pierre Cayouette, Renaud Lebrun during a snowshoe trip on the plateau north of St-Elzear. It was vapor coming out of the hole. An expedition was then organised by local residents to descend into the hole resulting in the first bone collection. The first expedition for the purpose of excavating the mound sediments was conducted in october 1977